En savoir plus

Historique

 

Maison le Parcours ouvre ses portes d’abord comme résidence de transition sous le nom de Maison le Mutant. La résidence est financée en partie par le Centre régional de santé et services sociaux dans le cadre des mesures de désengorgement des urgences et comme ressource intermédiaire gérée par l’hôpital Louis-Hyppolyte Lafontaine et ensuite par l’hôpital Sacré-Cœur. En 1990, l’organisme constitue une nouvelle corporation autonome et devient propriétaire de l’immeuble conjointement avec la SHQ.

En 1994, nous ouvrons un deuxième foyer de groupe, la Nouvelle Maison. Visant une clientèle plus institutionnalisée, la ressource accueille d’abord majoritairement la clientèle d’une unité de l’hôpital St-Luc qui ferme ses portes. En 2001, nous adoptons le Cadre de référence des ressources intermédiaires du Ministère de la santé et services sociaux. Cette réorganisation fait en sorte que la clientèle nous est maintenant référée par le Service social de l’hôpital Sacré-Cœur. Le nom de l’organisme est officiellement changé pour Maison le Parcours.

En 2008, un programme d’appartements supervisés 35h offrant 15 logements est ajouté à nos services. En 2013, le premier foyer de groupe déménage et change de vocation pour devenir un programme d’appartements supervisés 24/7 offrant 9 logements. Finalement, en 2020 la présence d’intervenants de nuit est abolie et le nom est changé pour les Appartements Petite-Patrie.

En 2015, un projet de logements sociaux ouvre ses portes, Habitations des Carrières. Ce projet offre 28 logements qui sont subventionnés dans le cadre du programme Accès-Logis. La clientèle visée est constituée de personnes autonomes présentant des problèmes de santé mental et à faible revenu du quartier Petite-Patrie. Présentement, un projet similaire est en développement sous le nom des Habitations Ste-Anne. Ce projet de logement social offrira 39 chambres et du soutien communautaire à des personnes ayant une problématique de santé mentale à risque d’itinérance.

Mission

Notre mission est de venir en aide à des personnes présentant des problèmes de santé mentale sévères en leur offrant de l’hébergement et de viser le développement de leur autonomie, une meilleure intégration sociale et une amélioration de leur situation sociale et économique. Pour ce faire, nous avons trois points de services pour une capacité totale de 61 personnes.

Partenariat

Pour assurer un bon fonctionnement de nos points de services et mieux desservir notre clientèle, nous travaillons en collaboration avec plusieurs ressources, autant communautaire qu’en milieu hospitalier.